Black&white

hgfhhhhhhhhhhhh
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Folie: Désertion de l'interieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Katherina Valeriùs

Ô mère sait-elle donc que vous portâtes ses draperies.


Messages : 299
pépettes : 85390
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Folie: Désertion de l'interieur   Jeu 7 Juil - 9:51



Citation
Feat. Urolöki Fen'Aegnor




Elle est là, toujours. Quelque soit l’heure du jour ou de la nuit, ou que j’aille, jamais elle ne me quitte. Je l’entends qui tourne en boucle, encore et encore sans jamais s’arrêter. Ne l’entendez-vous pas ? Cette étrange et magnifique mélodie qui pourtant, fait progressivement s’insinuer la terreur en vous ?
Cette étrange et magnifique mélodie qui, lentement, vous coupe de la réalité et s’empare de vous, vous entraînant toujours un peu plus, là ou jamais personne ne vous retrouvera ? Personne à part eux ?
J’ignore depuis combien de temps elle me hante. Peut-être a-t-elle toujours été là, qui sait ? En réalité, ça fait longtemps que je me suis perdue. Incapable de faire la différence entre rêve et réalité. Plongé au cœur d’un cauchemar, qui jamais ne s’arrête. Un cauchemar, ou je ne suis jamais seule.

Je les entends qui murmure, les créatures des enfers. Elles m’appellent, chuchote à mon oreille et observe le moindre de mes faits et gestes. Je sais ce qu’elles attendent de moi, je sais ce qu’elles veulent. Elles veulent me faire croire que je perds l’esprit, mais je sais que ce n’est pas le cas. Je ne suis pas folle, vous m’entendez ? JE NE SUIS PAS FOLLE !!

Assise par terre, recroquevillé sur moi-même, je me balance d’avant en arrière les mains posées sur mes oreilles, pour couvrir l’étrange mélodie.
Seulement, comme toutes les autres tentatives pour la faire disparaître, celle-ci échoue. Pourquoi ça ne marche pas ? Pourquoi ?!

ARRÊTEZ !!!

Pourquoi personne ne fait rien ? Est-ce que c’est ce qu’ils veulent ? Que j’en arrive à ça ? Est-ce que c’est le seul moyen de la faire taire ?
Je me lève avec difficulté puis me dirige vers la porte de ma chambre. Là, j’entrouvre légèrement la porte pour vérifier qu’il n’y a personne. Puis je vais dans la cuisine et m’empare du couteau posé sur la table.
Sur le coup, je ne peux m’empêcher de penser qu’il a été placé là pour moi.
Je le regarde longuement, le fait tourner entre mes doigts, bercé par l’idée qu’une fois débarrassé d’elles je serais enfin libre, mais finalement, je renonce. Je sais que c’est ce qu’ils veulent, je le sais ! Mais ils ne doivent pas avoir le dernier mot, jamais.


***


« Dis moi Ma' tu vas sortir aujourd'hui, on tu vas encore rester dans ta chambre prostrée ? »

Paralysée par la peur, je ne réponds pas. De l’eau brouille mon champ de vision et mes cheveux sont couverts d’un liquide chaud et poisseux que je préfère ignorer. Tout ça, ce n’est que le fruit de mon imagination à cause de la fatigue accumulée. C’est en tout cas, ce que je me répète pour essayer de me convaincre que j’ai raison, tandis que je me replie un peu plus sur moi-même. La douleur, le couteau ensanglanté sous mes yeux, le liquide chaud et poisseux sur mes cheveux et mes draps… rien n’est vrai. Tout ça n’existe pas ! C’est n’est qu’une iruson… irustion ? Itrusion ? Enfin, quelque chose qui n’est pas réel pour me faire croire, que j’ai tenté de me couper l’oreille.
Seulement, je sais que c’est faux. Parce que je n’ai PAS essayé de me couper l’oreille vous m’entendez ? JE NE L’AI PAS FAIT !

«  Je savais bien que ce tournevis allait m'aider. Tiens je t'ai amener à manger. »

Lorsqu’il pose le plateau sur mon lit, je ne peux m’empêcher de faire un mouvement de recule, comme s’il allait me frapper. Quelque chose en moi, cette chose que l’on appelle sentiment, bouleverse une nouvelle fois mes réactions. Des pensées horribles me viennent à l’esprit et ça me perturbe tellement, que si j’en avais la force, je partirais aussi vite que possible d’ici.
Il doit bien y avoir un endroit où ils ne pourront pas m’atteindre non ? De qui je parle ? Non, non, non… ils n’existent pas, ILS N’EXISTENT PAS !!

« Manea … »


LAISSEZ MOI TRANQUILLE !!

Poussé par une force invisible, je m’empare du poignard posé sur le lit pour poignarder Urolöki. Seulement, je ne suis pas assez rapide et avant de l’atteindre, il s’empare de mon poignet et me force à lâcher l’arme.

TOUT CE QUE JE VEUX, C'EST QUE CA S’ARRÊTE ! ALORS, POURQUOI CA NE S’ARRÊTE PAS HEIN ? DIT-LE MOI. POURQUOI ?!

Sans lui laisser le temps de répondre, je me rallonge sur le lit en position fœtal, les mains sur les oreilles malgré la douleur, pour faire taire l'horrible musique qui encore un peu plus, me fait perdre l'esprit.



_________________
YOU'VE MET WITH A TERRIBLE FATE, HAVEN'T YOU ?
[..] MY VOICE, CAN YOU HEAR IT ? THIS SIGN, CAN YOU READ IT ? I'LL WAIT FOREVER IF YOU'LL JUST COME TO ME.
Gifs : unknown & unknown tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-withe.forumactif.com
 

Folie: Désertion de l'interieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black&white :: Votre 1ère catégorie :: Les forums :: Les postes a faires-